Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Champagne, maman et nous...

Blog lifestyle. Working mum. Maman de Champagne. Slow life, Bons plans, Minimalisme & Cie. Un mari. Deux garçons. Un ange.

Lettre ouverte à toi, petit garçon du parc…

A chaque fois que nous allons au parc quasiment, tu es là. Soit tu es déjà en train de jouer, soit tu arrives après. Mais nous te voyons très souvent Super-Zouzou et moi.

 

 

Tu as fêté tes 3 ans il y a peu. Nous t’avons vu ce jour-là.

Tu as 3 ans, mais tu ne parles pas. Tu ne sais pas dire de mot. Tu essayes bien de communiquer, mais aucun mot n’est vraiment perceptible. Cela peut paraître étrange. Pourtant, moi je comprends. Je comprends et je compatis. Après tout, comment saurais-tu parler, alors que personne ne te parle ?

 

Dès que nous te voyons c’est la même chose. Tu nous vois arriver (ou tu vois que nous sommes là), et tu souris. Tu souris parce que tu adores la draisienne de Super-Zouzou. Et tu adores qu’il te la prête !

Alors à chaque fois, tu cours, tu pousses Super-Zouzou, et tu lui « voles » son vélo.  Cela peut paraître étrange ? Pourtant, moi je comprends. Comment saurais-tu que cela ne se fait pas, qu’il faut d’abord demander, puis ensuite prêter, alors que personne ne te l’a jamais expliqué ?

 

A chaque fois que nous te voyons donc, tu fais d’énormes colères. Tu te tapes la tête contre le toboggan, tu te jettes au sol, tu lèves la main sur tes parents. Tu ne comprends pas pourquoi tu dois rendre le vélo une fois que tu en fais. Tu ne comprends pas, et personne ne t’explique. On t’arrache le vélo, on te retire de dessus sans même te prévenir, sans te dire pourquoi. Tes colères sont impressionnantes tellement tu les vis. Cela peut paraître étrange. Pourtant moi je comprends.

 

 

Petit garçon, tu es le symbole type du « on ne choisit pas sa famille ».

Toi tu n’y es pour rien. Tu n’y es pour rien si tes parents ne te parlent pas. Tu n’y es pour rien si ta maman fume à côté du toboggan sans même te jeter un regard. Tu n’y es pour rien si tu DOIS d’abord passer du temps au bar avant d’aller au parc.

Tes parents essayent de faire bonne figure. Ils nous disent que tu as aussi un vélo. Mais ils ne l’emmènent jamais. Ils nous disent que tes colères ne sont pas graves. Mais ils ne font rien pour les arrêter.

 

 

Alors quand je te vois, j’essaye de « limiter les dégâts ».

Je préviens Super-Zouzou qu’il devra te prêter sa draisienne. Que cela te fait plaisir. Et que tu lui rendras.

Je préviens tes parents que j’accepte que tu te serves du vélo. Que cela te fait plaisir. Et que tu nous le rendras.

 

Mais jamais je n’arrive à te prévenir. Que je te comprends. Je bloque. Comment moi, maman extérieure, aurais-je le droit d’intervenir sur ta façon d’être ? Alors j’essaye juste de t’apporter un petit moment de bonheur avant que tu ne reviennes à ta vie…

Je te comprends petit garçon…

 

 

Et vous, vous feriez quoi ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sophie-mum 13/06/2013 22:42


ca doit etre triste de voir cette scene, malheureusement on ne peut pas intervenir pour ce petit garcon car sa maman pourrait etre furax. mais peut etre envoyé un service des enfants expliqué ce
que tu ressents pour que la maman ait un aide, ou que l'enfant soit placé dans un meilleur cadre de vie et un cadre sain

Eniladlb 19/06/2013 10:17



Je les observerai encore la prochaine fois que je les verrai.


Petit bonhomme...