Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Champagne, maman et nous...

Blog lifestyle. Working mum. Maman de Champagne. Slow life, Bons plans, Minimalisme & Cie. Un mari. Deux garçons. Un ange.

Télétravail et enfants… Mes astuces pour survivre plus d’une semaine…

Télétravail et enfants… Mes astuces pour survivre plus d’une semaine…

16 mars 2020… On y est…
Le gouvernement a officiellement annoncé la fermeture de toutes les écoles pour une durée indéterminée. Les parents qui le peuvent pourront alors bénéficier de télétravail, « home office » comme on le dit si bien en entreprise… 
J’entends alors les remarques de nombreux parents « télétravail et enfants, c’est incompatible », « il ne faut pas avoir d’enfants pour proposer cela », et bien d’autres encore…
Et pourtant, il faudra bien y passer. Il en va de la santé publique, et de la santé des entreprises…

Depuis un peu plus de deux ans maintenant, le télétravail avec enfants, je le pratique tous les mercredis. Ce n’est pas toujours si évident que cela, et pourtant, j’y arrive…
Il y a bien évidemment, quelques astuces à mettre en place, quelques principes à déroger, et une grande dose de caféine à absorber…

Alors, pour vous aider, quelques conseils d’une « expérimentée »…

 

-    Il ne faut pas vouloir tout mener de front. 
Ce n’est pas parce qu’on est à la maison qu’on peut s’imaginer faire le ménage, lancer des machines, ranger ou trier… Dans télétravail, il y a travail. On s’imagine au bureau (à la boutique, au centre, au magasin…), et on ne se lance pas dans les tâches ménagères. Comme en temps normal, elles peuvent attendre le soir ou le week end. Si vraiment on a besoin de lancer une machine, on fait ça le matin avant de travailler, le temps de midi, ou le soir lorsqu’on arrête.

-    On lâche (un peu) prise sur le désordre.
Nos enfants sont à la maison. Si on veut un peu de calme et de tranquillité pour travailler on lâche prise, et on les laisse un peu autonomes… Ils sortent des tonnes de jouets ? Ca développe leur imagination. Ils sortent tous les crayons et feuilles ? Ca les occupe… On se concentre sur son travail. Tant qu’ils s’occupent, on ferme les yeux. Et chaque fin de journée (ou demi-journée), on leur demande de ranger…

-    On anticipe les repas.
En télétravail, on n’aura pas le temps de préparer des plats longs et compliqués. Autant le savoir dès le début. De là, plusieurs possibilités :
          - On anticipe, et on se met au batch cooking. On prépare 2 fois par semaine les plats du midi et du soir, et on stocke au réfrigérateur/congélateur. Plus qu’à réchauffer les portions au moment des repas.
          - Ou alors, on lâche un peu du lest, et on prépare des plats rapides et faciles. Poisson pané/petits pois, spaguettis, pâtes diverses, raviolis… Tout ce qui est rapide, et qui plaît aux enfants ! Et on prend le temps le soir de préparer un repas plus sophistiqué (ou équilibré)…
 

-    On demande de l’aide.
Oui, nos enfants à partir de 5 ans peuvent comprendre qu’on ai besoin d’aide. On leur demande de mettre la table, d’aider à débarrasser, de ramasser des miettes en attendant qu’on passe l’aspirateur… 
 

-    On prépare un petit planning.
Parce que dans les jours à venir, nos enfants ne seront pas en vacances. Tout comme nous, ils devront travailler. Pour ne pas se laisser déborder, on peut prévoir un planning chaque soir de ce que nos enfants devront faire le lendemain. Pour les plus grands, on se référera aux indications des maîtres et maîtresses. Pour les plus petits (maternelle), on préparera des exercices qu’ils pourront faire en autonomie (ex : atelier découpage, atelier collage, algorythmes, figures à reproduire en Légos…). Le but est que chaque temps de travail soit cadré, pour laisser maman (ou papa) travailler.
 

-    On prépare des journées types, et on essaye de s’y tenir.
De telle heure à telle heure, réveil, petit déjeuner, temps libre. De telle heure à telle heure, activité/devoirs. De telle heure à telle heure, on joue dehors (Les enfants. Nous, je rappelle qu’on travaille). De telle heure à telle heure, repas. Et ainsi de suite. Et on n’hésite pas à ajuster au fil des jours si on se rend compte que tout n’est pas fluide.
 

-    On fait des pauses.
Comme au bureau. Si on veut prendre un café, discuter avec ses enfants, se dégourdir les jambes quelques minutes dans le jardin, on déculpabilise, et on le fait. On n’en sera que plus productif après.


On n’oublie pas non plus que nos responsables comprennent la situation. De la rigueur est forcément imposée, mais chacun est aussi plus clément, et peut accepter qu’une tâche puisse prendre un peu plus de temps avec X enfants dans les pattes…

Enfin, il ne faut pas oublier que nos enfants PEUVENT comprendre les choses. Il ne faut pas hésiter à leur expliquer, et régulièrement, à leur rappeler que maman (ou papa) travaille, et qu’ils doivent aussi y mettre du leur… 

Je vous promets, tout va bien se passer…

Tendrement.
Aline
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Shana 26/04/2020 20:17

J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo) Au plaisir.